Dōgen Sangha Martinique

Dojo zen sōtō de Fort de France

 
 

Le bouddhisme est né avec l'enseignement du bouddha Sakyamuni qui vécut il y a environ 2500 ans. Une révolution de l'intérieur amena l'émergence d'une nouvelle école dite du bouddhisme mahayana, qui s’est déployée en chine puis au japon.


Dōgen (1200-1253) est le fondateur de la tradition zen sōtō. Retourné en chine pour étudier le bouddhisme authentique, l’auteur de l’imposant shōbōgenzō, considéré comme le plus grand penseur du japon, revint “les mains vides” de tout enseignement théorique, mais riche d’une pratique pouvant être décrite en quatre syllabes: Shikantaza. Simplement s’asseoir.


Pour Dōgen zenji, "le bouddhisme n'est ni complexe ni difficile... pratiquer zazen est le bouddhisme, le bouddhisme c'est pratiquer zazen"


Qu'est ce que zazen? "zazen est une posture dans laquelle l'être humain ne fait rien pour l'être humain, l'être humain est libéré d'être un être humain et devient un Bouddha" ( hymne au zazen de Daiji Kobayashi ), c'est à dire un être éveillé à la réalité, dépouillé de l'ignorance qui engendre et maintient l'homme dans son comportement égocentrique.


Zazen c'est seulement s'asseoir dans la quiétude du silence et de l'immobilité, ici et maintenant.

C’est avant tout une posture du corps total et non un état d'esprit. Il n'y a ni visualisation, ni décompte de respirations, ni concentration de l'esprit sur une pensée ou une sensation. Cette pratique méditative consiste en l'unité du corps et de l'esprit sans chercher à l'obtenir. Notre pratique de zazen est elle même l'expression de l'éveil de bouddha et expression  de la réalité à laquelle le bouddha s'est éveillé. Le bouddha, l'éveil de bouddha et la réalité à laquelle il s'est éveillé ne sont qu'un.